archive

Cyno-ethnologie

Une fouille archéologique effectuée par une équipe menée par Antonio Bonucci entre 1824 et 1825 à la maison dite du poète tragique (villa remontant à l’èpoque impériale) dans la ville de Pompéi a mise au jour une mosaïque de seuil représentant un chien de garde au-dessous duquel est inscrit en lettres majusules CAVE CANEM (« gare au chien »).  On a retrouvé des cave canems sur le seuil d’autres maisons pompèiennes, avec et sans l’inscription.

La mosaïque trouvée le 2 mars 1825 par l’équipe de Bonucci à la maison du poète tragique.

«A gauche de l’entrée, près de la loge du portier, était peint sur le mur un énorme dogue enchaîné, et au-dessous on avait écrit : Gare, gare le chien ! Cave, cave canem» (Pétrone, Le Satyricon, chap. XXIX).

Un autre chien à Pompéi, sans inscription.  La mosaïque est conservée au Musée archéologique national de Naples.

La maison du poète tragique.